• Millénium, tome 2, La fille qui révait d'un bidon d'essence et d'une allumette, Stieg Larsson

    Millénium, tome 2, La fille qui révait d'un bidon d'essence et d'une allumette, Stieg Larsson

     

        4ème de couverture : Tandis que Lisbeth Salander coule des journées supposées tranquilles aux Caraïbes, Mikael Blomkvist, réhabilité, victorieux, est prêt à lancer un numéro spécial de Millénium sur un thème brûlant pour des gens haut placés : une sombre histoire de prostituées exportées des pays de l'Est. Mikael aimerait surtout revoir Lisbeth. Il la retrouve sur son chemin, mais pas vraiment comme prévu : un soir, dans une rue de Stockholm, il la voit échapper de peu à une agression manifestement très planifiée. Enquêter sur des sujets qui fâchent mafieux et politiciens n'est pas ce qu'on souhaite à de jeunes journalistes amoureux de la vie. Deux meurtres se succèdent, les victimes enquêtaient pour Millénium. Pire que tout, la police et les médias vont bientôt traquer Lisbeth, coupable toute désignée et qu'on a vite fait de qualifier de tueuse en série au passé psychologique lourdement chargé.

     

     

        Mon avis : J'ai lu le premier volet de cette trilogie l'année passée et après l'avoir plus qu'adorée, lire le second était de rigueur. Après avoir vu l'adaptation cinématographique de ce dit premier, version suédoise il y a quelques semaines, mon intérêt pour ce bouquin a été grandement ravivé.

    Il s'ouvre sur un prologue qui nous plonge directement dans l'ambiance : une jeune fille est attachée sur une sorte de table de "torture", au bon vouloir d'un homme manifestement bien plus âgé qu'elle, qui se contente de la regarder, sans jamais trop la toucher, mais qui essaie toujours de lui parler. C'est une situation d'ailleurs étonnante dès le départ du livre puisque le seul moyen que trouve la jeune fille (dont nous ne connaissons rien) pour survivre est de penser à un bidon d'essence et à une allumette et à la manière dont elle pourrait se débarrasser de l'homme.

    Ensuite, le bouquin s'intéresse longuement au cas de Lisbeth et un peu moins à celui de Mikael mais cela rééquilibre justement la balance du premier tome et j'ai adoré en apprendre plus sur la demoiselle qui m'avait déjà marqué la première fois. Cependant, la première partie m'a paru longue, très longue : Lisbeth n'est pas à Stockholm et ses péripéties hors pays ne sont pas hypers intéressantes. Les trois autres parties par contre, m'ont entièrement conquises ! Le rythme s'accélère, on entre dans le vif du sujet et j'ai vraiment aimé que les personnages y soient directement mêlés ! Ce ne sont pas justes des investigateurs qui assisteraient aux évènements pour tenter de les démêler. Non, cette fois-ci, ils y sont en plein cœur et parviennent toute fois à s'en sortir. Ils sont fort et Lisbeth est ma nouvelle héroïne ! ^^

    En dehors du récit en lui même, l'écriture de Larsson me plaît toujours autant, elle percute et sait nous toucher dès le départ. En effet, à l'aide de phrases courtes mais percutantes et bien senties, l'auteur nous transporte nous le monde de Millénium et de toutes ses embrouilles. Un régal ! D'autant plus qu'il ne se contente pas d'observer les actions des personnages et de nous les rapporter, il nous y fait entrer et l'ont y participerais presque. En effet, le récit est bourré de petits détails qui nous informent sur tout et n'importe quoi, des logos sur les tasses de cafés de la rédaction de Millénium aux moindres détails de l'appart de Lisbeth ; on a vraiment l'impression d'y être.

    En bref, un énorme coup de cœur pour ce second volet ! J'ai d'ailleurs été bien bête de mettre plus d'un an pour le lire. Ne faites pas comme moi et jetez-vous y dessus !! ;)

     

    Editeur : Actes Sud

    Nb de pages : 653

    Parution française : 2006

    Prix : 23 € 40

    « La Lettre d'Argentine, Ellen WillerCe qu'ils n'ont pas pu nous prendre, Ruta Sepetys »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :