• La Déclaration, Gemma Malley

     

        4ème de couverture : Angleterre, 2140.
    Les adultes peuvent choisir de ne plus mourir s'ils renoncent à faire des enfants. Anna vit depuis presque toujours au Foyer de Grange Hall un pensionnat pour les Surplus, des enfants qui n'auraient pas dû naître, des enfants dont les parents ont défié la loi en les mettant au monde. Anna n'a plus de parents désormais. Confinée dans l'enceinte du pensionnat, elle travaille très dur, pour effacer leur faute.
    Anna a tout oublié de son passé. Jusqu'au jour où arrive un jeune garçon qui semble la connaître. Mais qui est ce Peter ? Pourquoi ne la laisse-t-il pas tranquille ? Et pourquoi elle, Anna, se sent-elle soudain si troublée ?

     

        Mon avis : Et voilà une lecture que je souhaitais avoir depuis bien longtemps !! Et au vu des nombreuses critiques positives qui grouillent sur la blogosphère, j'attendais beaucoup de cette dystopie.

    Anna est une jeune fille vivant à Grange Hall, une maison d'éducation pour les Surplus des environs Londoniens, c'est à dire les enfants non désirés, les erreurs, ou alors, les enfants clandestins attrapés par les Rabatteurs. Elle est une de ces derniers. Toute sa vie, elle a appris les règles qui régissent le Monde et en a subit les conséquences. Mais à l'ouverture du livre, elle est à l'aube de sa récompense, à savoir être enfin Utile et donc apte à travailler pour des Légaux... Sauf que tout ne ce passe pas comme prévu avec l'arrivé de Peter avec qui elle se lie d'amitié, malgré elle.

    Le concept est génial !!! Une superbe idée que ce monde, finalement assez proche du notre, où la seule préoccupation est de préserver au maximum les ressources de la Terre, tout en vivant éternellement, ce qui entraîne forcément une surpopulation et donc la Déclaration qui stipule que toute personne bénéficiant de la Longévité ne peut avoir d'enfants. C'est vraiment quelque chose qui pourrait nous arriver.

    L'environnement est lourd, pesant dans ce Foyer, entre les tâches et les cours ardus des enfants, leur rivalité permanente, l'absence de toute amitié et surtout l'autorité inflexible de l'intendante et sa violence. Malgré cela, dès le début Anna est une lueur dans la grisaille de l'endroit avec son acte de rébellion qui la rend sympathique dès les premiers mots. En effet, tenir un journal intime dans cet endroit, est un grave acte de délit mais qui s'avèrera malheureusement dangeureux par la suite. D'un autre côté, ce journal nous permet de mieux comprendre le fonctionnement de ce monde, les règles qui le régissent et la mentalité dans laquelle sont élevés les Surplus. Là se trouve d'ailleurs le seul reproche que je peux faire à ce bouquin : je pensais que l'histoire serait beaucoup plus traversé par des passages du journal. Or nous n'en avons que quelques uns par-ci par-là, le strict minimum pour comprendre et s'identifier à Anna mais pas assez pour s'attacher à elle.

    De fait, je me suis beaucoup plus attachée à Peter, dont nous ne connaissons pourtant pas grand chose. Mais il est beaucoup plus singulier, un personnage à part dans ce foyer où tous les Surplus ont le même comportement. Il incarne la Rébellion et l'espoir dans ce monde qui semble pourtant en être dépourvu. Et j'ai adoré ce côté là du personnage ! En plus, il se révèle être, dans la dernière partie du livre, un garçon attentionné, timide et aimant. Il est un personnage à multiples facettes et j'ai hâte d'en savoir plus sur lui dès le prochain tome ! Cependant, j'ai encore plus hâte de lire le troisième, qui si j'ai bien suivi est la suite des évènements de ce premier tome.

    En bref, j'ai passé un très bon moment, rapide d'ailleurs, malgré un petit bémol concernant le journal. Et je le conseille vivement à tous ceux qui ne l'ont pas encore découvert car c'est assurément un incontournable du genre dystopique !

     

    Et je vous mets deux couvertures anglaises que je trouve magnifiques :

     La Déclaration, Gemma MalleyLa Déclaration, Gemma Malley

     

     

    Editeur : Naïve

    Parution française : 2007

    Nb de pages : 366

    Prix : 16 €

    « Happy first birthday ! Le bizarre incident du chien pendant la nuit, Mark Haddon »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 17 Janvier 2013 à 13:04

    Je crois que je l'ai dans ma wish list ... il faudrait que je vérifie, car ton avis me donne envie de le lire

    Perso, j'aime beaucoup la couverture française. Je ne suis pas fan des anglaises ...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Emis Profil de Emis
    Jeudi 17 Janvier 2013 à 18:44

    Je suis ravie qu'il donne envie de le dire, c'était mon but !!

    Ah oui, eh ben, comme quoi !! ^^

    3
    Jeudi 17 Janvier 2013 à 19:02

    Je l'ai lu en novembre ou décembre (je ne sais déjà plus !) et si j'ai trouvé l'idée de base intéressante, j'ai été assez mitigée sur ce roman. Sans doute parce que j'ai trouvé Anna trop gamine (on dirait parfois qu'elle a 8-9 ans). J'ai préféré de loin Peter. Mais je pense lire la suite à l'occasion.

    4
    Emis Profil de Emis
    Jeudi 17 Janvier 2013 à 21:12

    Ce n'est pas la première fois que je lis cette critique là, mais pour autant, ça ne m'a pas marqué plus que ça dans ma lecture. Par contre, je suis bien d'accord, pour Peter !! :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :