• Confessions d'une accro du shopping, Sophie Kinsella

     

     

        4ème de couverture : Selon Rebecca Bloomwood, "si l'on pouvait porter des vêtements neufs tous les jours, la dépression nerveuse n'existerait plus". Droguée au shopping, notre héroïne s'expose à un nombre de tracas aussi impressionnant que le montant du relevé de sa carte de crédit. Témoin de la riche correspondance qu'elle entretient avec son banquier... Comble de l'ironie: Beckie est journaliste à Réussir vos épargnes, où son travail consiste à expliquer à ses lecteurs comment gérer leur budget. Les dettes s'amoncellent... Un dernier shopping pour se remonter le moral ? Impossible, toutes ses cartes sont bloquées. De solutions empiriques en effroyables mensonges, c'est la panique. De quoi miner aussi son début d'histoire d'amour avec le séduisant homme d'affaires Luke Brandon. A ce stade, une issue heureuse ne tiendrait-elle pas du miracle ?

     

        Mon avis : J'aime beaucoup la couverture de cette réédition !! Pas vous ?

     Cette histoire, c'est juste celle que tout le monde connait, non ? En tout cas, moi j'en ai beaucoup entendu parlé, j'ai vu le film, plusieurs fois et là, je me suis lancée et me suis procurée le livre. Eh bien, que dire... C'est très très différent de ce à quoi je m'attendais. Je me suis rendue compte que le film ne respectait pas du tout le fil du roman et j'ai eu un peu de mal à m'y faire. Un détail surtout m'a marqué, dans le livre, les faits se déroulent en Angleterre alors que dans le film, c'est à New York... A quoi doit dont cet énorme changement ?

    Mais au final, avec un peu de recul et après avoir revu le film, le roman m'a tout autant plu ! Le contexte est un peu différent, certains personnages n'ont pas les mêmes rôles (Tarquin notamment) et le livre est beaucoup plus orienté finances. Mais vraiment, c'est tout aussi bien ! Alors si vous avez vu le film et que vous hésitez à vous lancer dans la lecture du livre, allez-y ! Il faut un petit temps d'acclimatation mais au final, ça roule tout seul. On se plait rapidement à faire les boutiques avec Becky et à naviguer au grès de ses pensées. Luke Brandon quand à lui est juste parfait, agaçant quand il faut, charmant quand il le faut... On envierait presque (je dis bien presque, avoir des tonnes de dettes sur la tête, bof bof...) la place de Rebecca.

    En tout cas, c'est un bon chick-lit, c'est certain ! D'ailleurs, j'ai pouffé de rire du début à la fin. Sophie Kinsella sait nous faire rire et je comprend enfin pourquoi elle est si célèbre dans son domaine. J'ai maintenant hâte de découvrir la suite des aventures de l'accro au shopping !!

     

    Editeur : Pocket

    Parution française : 2012

    Nb de pages : 384

    Prix : 7,80 €

    « Inventaire après rupture, Daniel HandlerLe théorème des Katherine, John Green »

  • Commentaires

    1
    Chezayma
    Samedi 1er Décembre 2012 à 21:51

    Ahahhaa ma Sophie *-* Le 2 est encore mieux :D et le film, j'ai pas du tout aimé comme je l'ai vu après :/

    Bisous

    2
    Emis Profil de Emis
    Dimanche 2 Décembre 2012 à 09:32

    Ah ben j'ai pas de mal à te croire pour le film !! Mais je crois qu'en même qu'il est bon, si on le prend indépendemment du livre. :) Noté pour le deux !! 

    Bisous :)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Chezayma
    Dimanche 2 Décembre 2012 à 17:53

    Voui voilà faudrait pouvoir les séparer :/ ok :p

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :