• Bel-Ami, Maupassant

    Bel-Ami, Maupassant

    4ème de couverture : Réussir, faire fortune, se hisser au plus haut... Lorsqu'il débarque à Paris, en 1880, Georges Duroy n'a que cette idée en tête.

    Mais comment faire ?

    La haute société, avec ses soirées mondaines, ses intrigues, ses hommes de pouvoir, ses femmes élégantes et influentes, rien de tout cela n'est à la portée d'un petit employé de bureau tel que lui...

    Jusqu'au jour où ses pas croisent ceux de Forestier, un ancien camarade de  régiment, marié, journaliste et jouissant d'une "belle situation".

    "Vois-tu, mon petit, assure Forestier, il faut s'imposer et non pas demander."

    Quant aux femmes, ajoute-t-il, "c'est encore par elles qu'on arrive le plus vite."

    Deux conseils que Duroy ne risque pas d'oublier, d'autant que pour "arriver", il est prêt à tout. Même au pire.

     

        Mon avis :  Cette 4ème de couv se suffit à elle même pour expliquer tout le roman et son enjeux, disons fictif. En effet, Duroy est à Paris pour une seule et unique chose, s'enrichir. Seulement ce n'est pas une chose facile dans la société française que décrit avec brio Maupassant. Entre batailles politiques, règlement de comptes et histoires de courtisaneries, Bel-Ami arrive tout de même à se faire une grande place.

    Cette place, il la doit tout d'abord au hasard : eh bien oui, s'il n'avait pas rencontré son viel ami Charles Forestier, il n'aurait jamais pu accomplir une telle ascension sociale. Celui-ci lui dégote une place, d'abord médiocre et mal payé dans un journal parision, La Vie française mais lui crée aussi de belles connaissances qui lui seront fortement bénéfiques. Il la doit ensuite aux femmes : comme le lui dit son ami au début du roman, c'est grâce à elles qu'il peut atteindre son but, et ceci, Georges Duroy ne l'oublie jamais. Il y a d'abord Mme Forestier qu'il épouse dès la mort du mari, excellent "journaliste" (elle rédige les articles pour ses hommes) et parfait tremplin pour atteindre le monde politique, elle est celle qui lui permet de commencer à s'enrichir considérablement. Il la manipule d'ailleurs bien assez dans ce sens. Ensuite, Duroy côtoie la femme du patron de la revue, Mme Walter. Il la laisse s'éprendre de manière éperdue à sa personne puis la délaisse lamentablement lorsqu'il comprend qu'elle ne lui apporteras jamais rien. Il est donc tout à fait libre pour s'attaquer à la jeune Suzanne Walter. Oui oui, cet arriviste de première lâche la mère pour récupérer la fille (autant vous dire que je n'ai pas tellement apprécié ce passage là) munie d'une dôt considérable. Grâce à ce deuxième et dernier mariage, il atteint le haut de l'échelle sociale et est entièrement reconnu... Il atteint enfin son but. Cependant, il reste une quatrième femme dans l'histoire de Georges Duroy. Clotilde de Marelle, à l'origine du surnom Bel-Ami, est tout au long du roman, sa maîtresse, par ailleurs déjà mariée. Elle est la seule qu'il ne manipule pas complètement et pour laquelle il semblerait qu'il ressente quelques sentiments. En tout cas, c'est ce que j'aime à penser.

    Je pense que Georges Duroy est un personnage à connaître et que Bel-Ami n'est pas un Classique pour rien. En bref, j'ai beaucoup aimé.

     

         "Ils s'assirent en face l'un de l'autre pour déjeuner avec une envie éveillé de parler de choses consolantes, plus gaie, de rentrer dans la vie, puisqu'ils en avaient fini avec la mort."

    Partie I, p.125

     

      Auteur : Guy de Maupassant                                                         

       Edition : L'école des loisirs                                                 

     Nb de pages : 235

     Parution française : 2011   

     Prix : 6.00€

     

    Bel-Ami, Maupassant



    « Lectures communesOh, Boy !, Marie-Aude Murail »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Enaya08 Profil de Enaya08
    Mardi 3 Juillet 2012 à 12:04

    J'ai aussi lu ce livre et j'ai trouvé le personnage de Goerges Duroy vraiment intéressant et très manipulateur ! Franchement, je pense que c'est un très bon classique à lire. :)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Emis Profil de Emis
    Mercredi 4 Juillet 2012 à 11:56

    On est d'accord ! ;) Au début, j'avais pas mal de réticences mais je n'ai finalement pas du tout regretté cette lecture.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :